Ghost Trackers French !

Le paranormal est notre terrain de jeux, alors partageons tous !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tsu mon ami.

Aller en bas 
AuteurMessage
karameltendre
Traqueur(euse)
avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 51
Localisation : Tarn
Emploi/loisirs : Mère au foyer
Humeur : Bonne

MessageSujet: Tsu mon ami.   Mer 8 Aoû 2012 - 0:27

Tsu mon ami


Tsu était différent des autres enfants, il avait la peau sombre comme la terre, les cheveux jaunes comme le soleil, les yeux bleus comme l’eau, et il avait le visage abimé comme le sol d’un jardin.
Il se plaisait à dire que son père était le soleil, sa mère la terre et sa sœur l’eau, mais Tsu était orphelin.
Enfants, nous étions toujours ensemble, alors que les autres se moquaient de lui et le repoussaient.
Tsu ne disait rien mais je sentais la douleur et la rage qu’il y avait en lui.
Il aimait la nature, et tout ce qui était vivant venait vers lui ou poussait autour de lui.
Les années passèrent pleines de joie et de douleur.
L’année de mes 13 ans allait amorcer un tournant dans ma vie.
En juillet 2003, les autres jeunes m’invitèrent pour la première fois à une de leurs fêtes.
Puis cela allait se représenter de plus en plus souvent et sans m’en rendre vraiment compte, je laissais Tsu seul plus souvent.
Je pensais que les moments que nous passions ensemble compensaient mes moments d’absence.
Tsu ne disait rien, il ne se plaignait jamais.
Les mois passèrent.
En ce 24 décembre 2003, je devais aller voir Tsu avant d’aller à la fête, mais je ne le fis pas, Tsu s’en était douté alors il était venu me voir chez moi avant que je parte.
J’abrégeais notre entrevue car j’étais pressé d’aller m’amuser, il me sourit et repartit. Pendant le trajet, je me remémorais son visage, il était fatigué et triste, mais la fête effaça vite cette vision.
Quand elle se termina, sans un détour pour te voir chez moi je m’en retournais.
Mais, vers 5 h du matin, les remords revinrent à la surface, mes yeux mi-clos, je vis sourire ton visage, triste et sauvage qui disparut dans la brume de mon sommeil.
Je courus chez toi mais tu n’étais pas là, quand, me dirigeant vers la grange de notre enfance, soudain ce sentiment lourd et angoissant prit mon cœur en étau.
Assis dans la paille, les jambes repliées, ton front sur tes genoux, bras croisés autour des jambes ainsi tu t’es envolé.
A côté de toi, un papier avec inscrit dessus tes derniers souhaits.
Tes mots me disaient :

_ A toi, je demande ce service :
Plante cette graine pour moi mon ami.
C’est l’arbre de vie, car je n’ai pas eu le temps….
2 ans de ta vie tu devras donner pour que pousse l’arbre, amour et douceur sont ses engrais.
Dans 2 ans, les cosses pleines de vie éclateront aux quatre vents pour que la vie trouve son chemin.
Mais tu dois savoir une chose très importante, on récolte ce que l’on sème.

Après avoir lu le mot, je fis mes adieux à TSU et retourna chez moi pour signaler sa mort.
Je pris soin de la graine, je l’installais dans une terre riche et je l’arrosais copieusement, comme un miracle je vis les racines sortir de la graine ainsi que la tige, je la voyais grandir tous les jours comme un spectacle fabuleux, la plante était prospère mais, ce spectacle, avec le temps, j’en pris l’habitude. Les mois passèrent, je changeais la plante de pot pour qu'elle soit à l’aise mais, c’était devenu un automatisme, et je décidais enfin de m’amuser un peu avec mes amis.
Pendant 1 an et demi, sans faille, je m’attelais à ma tâche.
Je prenais toujours soin de la plante mais avec moins d’ardeur, le matin, je l’arrosais et, le soir, j’enlevais les feuilles mortes et les mauvaises herbes quand il y en avait.
Les 5 derniers mois, je vis les cosses de la plante qui s’épanouissaient malgré la perte de quelques feuilles, et le jaunissement des autres.
L’arbre changea de couleur, je le changeais de pot de terre mais rien n'y faisait car il dépérissait quand même sauf les cosses qui grandissaient toujours.
J’en conclus que cela faisait partie de son cycle.
Le 24 décembre 2005, je la portais sur la plage pour qu'elle profite d'un maximum de soleil, ses cosses une fois gorgées de ses rayons et de sa chaleur éclatèrent et le vent emporta les graines vers la mer.
Ma tâche était accomplie, je pouvais penser au réveillon. Je fis la fête comme tout le monde et, une fois le réveillon fini, je me couchais satisfait de mon travail, car les graines qui étaient sorties par milliers étaient promesse de vie.
Le matin un bruit sourd me réveilla, un livre qui était posé sur ma commode venait de tomber je me mis à la fenêtre et je regardais vers la plage avec mes jumelles, et là je vis, mon père, ma mère et ma sœur, la terreur sur leurs visages et dans leur yeux. Derrière eux, un mur d’eau s’élevait très haut vers le ciel, et là, je reconnus les yeux de Tsu.
La colère de sa sœur (l’eau) et de sa mère (la terre) était sur nous.
J’allais quitter la chambre quand je vis un papier sur le sol, c’était le mot que Tsu m’avait écrit.
_« On récolte ce que l’on sème. »
Et la je compris ce que cela voulait dire.
Ce n’était pas l’arbre de vie que j’avais fait pousser mais l’arbre de mort, car je l’avais nourri avec mon égoïsme et ma désinvolture.
Il était comme Tsu, il avait juste besoin d’amour.
Ça fait maintenant un an passé que ta mère et ta sœur se sont mises en colère après nous. Tsu, je te demande pardon, car je sais maintenant ce que c’est d’être seul, sans famille et sans amis mais, aussi, d’être différent car, depuis, mon visage n’est plus le même, il ressemble à une terre que l’on vient de retourner.
L’amour est plus précieux que tout en ce bas monde, mais il a aussi comme fidèle compagne l’amitié, à eux deux ils sont les piliers de notre vie.
Sans amour ou sans amitié la vie devient très triste, voire pour quelques personnes, invivable.

Bisous à tous le monde.



J’ai écris ce texte pour que l’on comprenne mieux le premier texte (L’esprit de Tsu mon ami).


© Marie Pierre Gautier Charente

Texte publié sur :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.emoticones-et-cie.net/index.php
 
Tsu mon ami.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Trackers French ! :: Ghost Trackers French :: La Villa Fantomatique :: La Bibliothèque-
Sauter vers: