Ghost Trackers French !

Le paranormal est notre terrain de jeux, alors partageons tous !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le stylo (Mes écrits)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
karameltendre
Traqueur(euse)
avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 50
Localisation : Tarn
Emploi/loisirs : Mère au foyer
Humeur : Bonne

MessageSujet: Le stylo (Mes écrits)   Mer 8 Aoû 2012 - 0:19

Le stylo

Hans était un jeune écrivain sans talent.
Pour payer ses factures, il faisait des petits boulots par-ci, par-là.
Un jour froid d’hiver, il fit la connaissance de Luna, une belle jeune fille à la peau pâle comme la lune.
Il l’invita à prendre une boisson chaude au café de « La pleine lune ».
Son propriétaire qui était surnommé Feu Follet, était un passionné du surnaturel, et passait des soirées à raconter toutes sortes de contes et légendes de tous les pays.
Il avait une grande bibliothèque qui contenait autant de livres de contes et légendes fantastiques que de sciences- fictions, et, aussi des livres d’astronomie.
Il passait le plus clair de son temps à chercher une corrélation entre les histoires et la réalité.
Les gens le prenaient pour un illuminé, mais, par-dessus tout, il avait le cœur sur la main.
Il s’approcha de la table d'Hans et Luna et tendit un paquet à Hans.

_ Feu Follet « Joyeux anniversaire Hans »

Le jeune homme était étonné de cette attention, remercia et embrassa le barman.
Il ouvrit le paquet et vit un magnifique stylo encre.

_ Feu Follet « Peut-être que tu auras plus d’inspiration pour écrire, et que tu deviendras quelqu’un de célèbre ».

Luna s’excusa, sourit à Hans et à Feu Follet et quitta le bar.
Hans retenu un peu par Feu Follet s’excusa et lui dit qu’il devait rattraper la jeune fille.
Mais, arrivé dans la rue, Luna n’était déjà plus là.
Feu Follet fut surpris de voir Hans partir aussi vite.

_ Feu Follet « Que se passe-t-il Hans, quelle jeune fille ? »

_ Hans "La jeune fille qui vient de partir, je voulais lui demander si elle voulait bien sortir avec moi.
Ça fait des semaines que je la vois le soir, Feu Follet, tu la connais ?"

_ Feu Follet « Mais quelle jeune fille ? »
De quoi parles-tu ?

Une voix au fond du bar se fit entendre.

_Il parle de la fille de la pleine lune que l’on surnomme LUNA.
Elle a été retrouvée morte dans un champ, il y a 1 siècle aujourd’hui.
Elle a trouvé sa prochaine victime…

Hans commençait à avoir des sueurs froides qui lui coulaient dans le dos.

_Hans "Mais, de quoi vous parlez, elle était là à ma table, elle buvait un thé bien chaud, Feu Follet c’est toi qu’il lui a servi en plus".

_ Feu Follet «Oui, je t’ai servi un thé et un cognac comme tu me l'as demandé, mais je n’ai pas vu de femme à ta table ».

Un grand silence pesait maintenant dans le bar, un vent violent soufflait dehors levant de gros nuages de poussières.
Les clients se levèrent, payèrent leurs consommations et quittèrent précipitamment les lieux.
Hans et Feux Follet restèrent seuls dans l’établissement, étonnés de cette attitude peu orthodoxe pour des gaillards comme ça.
À en croire leurs histoires, rien ne leur faisait peur.
Mais que voulait-il dire par : "Elle a trouvé sa prochaine victime".
Hans serra la main de Feu Follet et retourna chez lui.
Le barman ferma son établissement et chercha des renseignements sur LUNA.
La fatigue se faisant sentir, il ferma ses livres et éteignit son PC.
Hans s’était couché mais pensait toujours à Luna. Il ne comprenait pas pourquoi elle était partie comme ça, puis finalement, il finit par s’endormir à son tour.
Vers 4 h du matin, le vent se tut.
Le calme revint dans la petite bourgade.
Hans se réveilla en sursaut, prit le calepin qu’il avait sur son bureau et commença à écrire.
Dans sa main, il tenait le stylo que Feu Follet lui avait offert.
La plume glissait sur les pages jaunies du carnet, rien ne semblait l’arrêter.
Les idées se bousculaient dans la tête d'Hans, les heures passèrent, et il était toujours en train d’écrire.
Vers 8 h, il arrêta d’écrire et alla déjeuner.
C’était déjà la cohue dehors, car, on préparait les fêtes de fin d’année.
Sitôt son déjeuner fini, Hans se remit à écrire, cela allait durer près de 2 semaines.
Les voisins se demandaient ce qu’il pouvait bien faire.
Puis, d’un seul coup,

Hans «CA Y EST, JE L’AI MON ROMAN !!!»

Il partit tellement vite qu’il en oublia de fermer la porte de chez lui.
Azrael XEZBETH, son voisin, originaire de Transylvanie, le regarda partir le sourire aux lèvres.
C’était un homme qui parlait peu et qui était très bizarre.
Pour commencer, Hans se posta son livre en AR, pour protéger son écrit.
3 jours plus tard, il le posta à son éditeur.
Il passa au bar de "La pleine lune" pour remercier Feu Follet, en lui disant :

_ Hans «Feu Follet, soit, tu m’as offert un stylo magique, soit, c’est Luna mon ange gardien »

Puis il se fit servir un petit cognac pour se réchauffer et partit.
2 mois plus tard, Hans reçut des nouvelles de son éditeur, son livre remportait un franc succès.
Il allait gagner beaucoup d’argent, puis il écrivit un roman de trois tomes.
Cette gloire subite changea Hans en un être avare et cupide.
Ses amis ne le reconnaissaient pas.
Et Hans ne les connaissait plus.
Il faisait miroiter son argent et sa gloire aux yeux de tous, et, ne daignait même pas donner un centime aux mendiants dans la rue.
Puis il décida de quitter le petit village, car cela ne correspondait plus à sa classe.
Cela faisait maintenant 3 ans que le succès éclaboussait Hans.
C’était l’approche de l’hiver, un homme vint frapper à sa porte.
Il était frigorifié, Hans reconnu Feu Follet.

_ Hans "Que fais-tu là ?"

_ Feu Follet « Il y a 6 mois, mon bar a brûlé.
L’argent que l’assurance m’a donné a servi à payer les fournisseurs et l’enterrement de ma mère. Les créanciers ont refusé de me faire un prêt pour rouvrir un autre bar. »

_ Hans «Tu n’a pas de chance, viens, tu vas manger un morceau et je vais te donner quelques vêtements plus chauds.»

Après s’être restauré et changé, Hans lui donna un peu d’argent pour qu’il puisse prendre une chambre à l’hôtel, et referma la porte derrière son ancien ami.
Feu Follet, triste et fatigué, repartit réserver une chambre à hôtel.
Il ne fallait pas avoir le goût du grand luxe avec les quelques sous qu'Hans lui avait donnés.
Mais il se dit que c’était mieux que rien.
Avant de s’endormir, il fit une prière en espérant qu’au moment venu, le seigneur aurait pitié d'Hans.
Cette nuit-là, il fit un rêve étrange.
C’était une jeune femme qui était en train d’écrire une lettre.
Puis, elle sortit poster son courrier quand une ombre surgit de nulle part et la tua.
Feu follet se réveilla en sursaut.
Misère de misère, pensa-t-il.
Quel cauchemar.
Mais il n’arrivait pas à retrouver le sommeil, quelque chose le tracassait.
Il passa la nuit à réfléchir, puis soudain…

_ Feu Follet « Bien sûr je sais qui est cette jeune fille.
C’est LUNA !!
Mais il y a quelque chose qui cloche encore, il faut que je me rappelle.
Ah zut alors, le rêve s’efface, mais qu'est-ce que c’est ?
Je la revois, elle écrit sa lettre.
Ce n’est pas vrai, il faut que je me souvienne de ce que c’est. »

Une petite voix, dans sa tête, lui dit :
Recouche- toi et tu sauras.
Alors, Feu Follet se recoucha et se rendormit.
Au petit matin, il se réveilla encore en sursaut et cria tout fort.

«LE STYLO !!
C’est le stylo de LUNA que j’ai offert à Hans.»

Il se leva, et courut à la villa d'Hans, mais celui-ci ne lui répondit pas.
Feu Follet attendit toute la journée, et jusqu'à tard dans la nuit, où, pris par la fatigue, il s’endormit de son dernier sommeil.
Hans finit par ouvrir la porte et vit Feu Follet bleui par le froid le sourire aux lèvres.
Puis, il entendit un ricanement, c’était Azrael XEZBETH.

_ Azrael XEZBETH « Tu l’as tué, Tu es un assassin ».

_ Hans "Mais je vous connais.
Vous êtes mon ancien voisin."

_ Azrael XEZBETH « Ne te fis pas aux apparences Hans, je ne suis pas ce que tu crois».

Il lui jeta une feuille froissée où l’on pouvait voir ceci.

Azrael : Ange de la Mort. Son pouvoir est immense car il incarne le Destin.
XEZBETH : Démon des prodiges imaginaires, des contes merveilleux et du mensonge ; il serait impossible de compter ses disciples.

Mais Hans était perdu, il ne comprenait pas vraiment ce qu’il voulait dire, c’était le rayon de…….

Et là, il baissa la tête et regarda Feu Follet.
Azrael XEZBETH avait raison.
Il était mort à cause de lui, de sa stupidité et de son égoïsme.
Il revint à son ancien village, il était comme Feu Follet, mort.
L’âme du village qu’était le bar de celui-ci avait tout emporté avec lui.
Frappé par une violente douleur à la poitrine, Hans s’écroula, sentant sa vie le quitter, et personne pour l’aider.
Il comprit à ce moment-là ce que Feu Follet avait dû ressentir.
Et pourtant ce sourire…

Mais une main se tendit vers lui, il leva les yeux et vit son ami, Feu Follet qui avait pour nom : Âzrièl Yékoutiéla

qui veulent dire :

Âzrièl : Dieu est mon aide.
Yékoutiéla : Espoir de Dieu.

Hans se réveilla en sursaut et trempé de sueur, il regarda par la fenêtre de son misérable appartement les gens qui allaient et venaient à leurs occupations.
Sur la petite table, il y avait le roman qui avait été publié quelques jours auparavant et qui remportait un énorme succès.
Il devint très riche mais resta au village, et, aida Feu Follet à faire les réparations de son café « La pleine lune ».

Le titre de son Roman s’intitulait : "Une deuxième chance".


© Marie-Pierre. Gautier Charente

Texte publié sur :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.emoticones-et-cie.net/index.php
 
Le stylo (Mes écrits)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les écrits du Roy
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» Les écrits de Murmure
» Dessins
» les écrits d'autres sites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ghost Trackers French ! :: Ghost Trackers French :: Nos Lectures/Ecritures-
Sauter vers: